Il s'agit de transformer une matière première en essence. Les formes traditionnelles sont :

  • L'Expression : pour les agrumes. Une simple pression permet d'extraire l'essence de l'écorce des fruits.
     
  • La Distillation à la vapeur d'eau : la matière première est disposée dans un alambic, avec de l'eau portée à ébullition. La vapeur d'eau transporte l'essence dans un condensateur, puis dans un séparateur (voir schéma). On obtient après décantation l'huile essentielle de la matière de départ.

                           distillation_FR

  • La Rectification : les essences obtenues par distillation sont parfois purifiées par rectification sous vide, procédé à basse température plus respectueuse des matières fragiles.
     
  • L'Enfleurage à chaud : utilisé avec des pétales de fleurs pas trop fragiles, consiste à les plonger dans un bain de graisse animale que l'on fait chauffer à plusieurs reprises. Lorsque les fleurs ont donné toute leur essence, elles sont jetées et remplacées par d'autres, jusqu'à obtention d'une graisse suffisamment saturée. La graisse est ensuite lavée avec de l'alcool jusqu'à obtention de l'essence dite "absolue".

                               Enfleurage2

  • L'Enfleurage à froid : utilisé lorsque les fleurs sont trop fragiles (jasmin, tubéreuse). Même principe que pour l'enfleurage à chaud, mais les pétales sont disposés sur des tiroirs remplis de graisse froide (n'est plus pratiqué).

                              Enfleurage

  • L'Extraction par solvants : se fait à l'aide de solvants volatils (éther de pétrole, hexane, benzène), suivi par une extraction à l'éthanol.
     
  • La Macération : pratiquée pour obtenir les essences animales, elle consiste à laisser macérer la matière première dans de l'alcool.

 Les techniques pour les matières synthétiques :

Il s'agit d'identifier et isoler les molécules de l'odeur à reproduire.

 

  • L'hémisynthèse part d'une molécule naturelle, tirée d'une essence végétale, proche de celle recherchée et après quelques transformations elle lui sera totalement identique. (exemple : pour obtenir de la vanille, on utilise de la lignine composant du bois utilisé pour la fabrication du papier)
  • La Synthèse totale recréé les corps à partir d'une matière fossile issue de la pétrochimie (alcool, benzène, acides...). Cela nécessite parfois toute une série de réactions chimiques.

 

  • Le Head space : on pose une cloche munie d'un filtre récepteur sur la fleur. Les molécules odorantes libérées par la coupée ou sur pied sont transportées par un gaz neutre. Les molécules sont ensuite séparées et identifiées par chromatographie gazeuse (technique d'analyse chimique). 

                     headspace

  • Le Fractionnement : permet aussi d'isoler les espèces chimiques pour séparer et purifier les essences. Les liquides sont séparés suivant leurs températures d'ébullition. 

 

Une fois les essences obtenues, c'est au parfumeur de les mélanger par des dosages dont lui seul a le secret. Il utilise un orgue à parfums (photo ci-dessous) qui lui permet d'avoir une large sélection d'extraits. Le parfum obtenu sera mêlé à un excipient, souvent de l'alcool, mais aussi de l'eau et d'autres solvants avec une concentration plus ou moins forte selon le produit que l'on veut obtenir (voir article sur la description d'un parfum). Le parfumeur est appelé un "nez", un créateur de mélange d'odeurs.

                                                 orgue_a_parfums

 

Sources : Wikipedia, fragrantica.com, fabricationdesparfums.com